Lonchura, my world !

Un site dédié aux Lonchura
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon experience d'élevage

Aller en bas 
AuteurMessage
Stijn E.



Masculin Nombre de messages : 58
Age : 39
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : -
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Mon experience d'élevage   Mar 7 Jan - 0:05

Voici un article de mon experience d'élevage avec les capucins sombre que j'ai écrit en 2007.
C'est en néerlandais, mais peut-être Google Translate (http://translate.google.com/) peut aider...


Mijn kweekervaring met het Borneo bronzemannetje

Naast het jarenlang kweken met Java bronzemannetjes (zie artikel januari 2006 en december 2007) ben ik sinds enkele jaren ook in het bezit van de meest donkere en zwarte onder de bronzemannen nl. het Borneo bronzemannetje (Lonchura Fuscans).

De grootte van deze vogel is ca. 11 cm. Het Borneo bronzemannetje heeft een volledig zwartbruine tot diep donkerbruine kleur. Bij de diep donkerbruine borst-, buik- en onderstaartdekveren heeft elke veer een nog donkerder zwartbruine zoom heeft. Hierdoor ontstaat een gezoomde indruk.

In dit artikel beschrijf ik mijn kweekervaring met Borneo bronzemannetjes in de afgelopen kweekseizoenen.

Eind 2004 kon ik bij een kweker een koppel Borneo bronzemannetjes aan een sportieve prijs bemachtigen. In 2005 kweekte ik uit dit koppel in drie rondes vijf jongen. Om verder te kweken moest ik opnieuw op zoek naar bloedverversing. Op internet vond ik een kweker die een aantal vogels verkocht. Na de aankoop van een drietal vogels merkte ik bij de thuiskomst op dat de vogels een lichte V-tekening hadden en ook een lichte tekening op de stuit hadden. Ik kon hieruit besluiten dat dit (tweede of derde generatie ?) kruisingen waren met Japanse meeuwtjes. Aangezien ik geen andere keuze had stelde ik in 2006 twee kweekkoppels samen van deze kruisingen met eigen zuivere Borneo bronzemannetjes. Hieruit kweekte ik zes jongen. Opmerkelijk was dat twee jongen een aantal grijze vleugelpennen vertoonden die na de rui verdwenen. Niettemin bleven alle jongen lichte kenmerken van Japanse meeuwtjes vertonen. Deze vogels waren dan ook ongeschikt om mee te gaan tentoonstellen.

De zoektocht naar nieuwe bronzemannetjes ging verder... Op ‘Kapaza’, de intussen bekende website op internet voor heel wat vogelliefhebbers, stond maandenlang mijn zoekertje met de vraag naar borneo bronzemannetjes. In november 2006 kreeg ik op een zaterdagavond van een liefhebber (die ik nog steeds dankbaar ben) een email dat er een tiental borneo bronzemannetjes zaten in ‘De Gouldamandine’ in Varsenare. Maandagmorgen telefoneerde ik onmiddellijk de vogelwinkel op en reserveerde vier vogels. De prijs lag intussen al driemaal hoger dan de eerste vogels die ik vroeger had gekocht. Hoewel  ik even twijfelde over de hoge kostprijs, hapte ik toch toe. Het was deze prijs betalen of de beslissing nemen om te stoppen met het kweken van deze soort. De dag nadien reed ik ’s avonds na mijn werk naar deze vogelwinkel. Er zaten inderdaad nog vier geringde jonge vogels van 2006, afkomstig van Nederland. De andere zes waren intussen al verkocht. Het geslacht van de vogels was me onbekend. Het verschil tussen man en pop is niet zichtbaar. Het mannetje is enkel te herkennen door de zang. Er wordt wel eens gezegd dat mannen zwarter zouden zijn dan poppen, maar in de praktijk heb ik dit nog niet kunnen vaststellen. Er zijn inderdaad kleurverschillen merkbaar tussen vogels, maar ik zie geen logisch verband met het geslacht. Naderhand bleek dat ik drie poppen en één man gekocht had.

In het voorbije kweekseizoen van 2007 koppelde ik de vier gekochte vogels met vier eigen Borneo bronzemannetjes. Ik had wat geluk, want Op de onverwarmde zolder werden begin maart de koppels in een kweekkooi van 40 x 40 x 30 cm geplaatst. Het aantal lichturen werd verhoogd tot 14 uur. De temperatuur lag rond 15° Celsius. Aangezien ik het voorbije jaar problemen had met legnood en windeieren gaf ik een in water oplosbaar calciumpreparaat. Dit werd gecombineerd met een multivitaminenpreparaat. Dit seizoen had ik geen problemen met legnood en windeieren.  

De vogels kregen ook een goed commercieel exotenmengsel. Daarnaast hadden de bronzemannetjes beschikking over een stuk sepiaschelp en een commercieel eivoer waarvan slechts sporadisch werd gegeten. Dagelijks gaf ik ook een twintigtal dode buffalowormen. De vogels lustten dit graag. Ik gaf ze ook een bijkomend insectenvoeder, maar dit werd slechts door ééné koppel opgenomen. Nadeel van het insectenvoeder was dat deze vogels te vet werden waardoor ik na een tijdje gestopt ben met het geven van het insectenvoeder.

Na een week in de kweekkooi werd er aan de buitenkant een traditioneel nestkastje voor exoten gehangen. De vogels startten vrij snel met het bouwen van een nest. Als nestmateriaal gaf ik kokosvezel. Ander nestmateriaal zoals sisal werd door de bronzemannetjes niet gebruikt. De vogels maakten een kogelvormig nest met een ruime nestingang. Nestcontrole werd uitgevoerd door bovenaan een gaatje te maken doorheen de kokosvezel. Aangezien de vogels niet gevoelig zijn voor nestcontrole voerde ik bijna dagelijks nestcontrole uit. Zeventien dagen na het leggen van het eerste eitje, kwam het eerste jong uit het ei. Er zat enkele dagen verschil tussen het uitkippen van het eerste en het laatste jong.

In de eerste dagen zette ik de bovenkant van het nestbakje op een kier waardoor er voldoende lichtinval was. In vorige kweekseizoenen had ik de ervaring dat, indien er te weinig lichtinval was, de ouders hun jongen in de eerste dagen weinig tot niet voederen. Het voedsel (exotenmengsel, eivoer en buffalowormen) bleef gedurende de opfokperiode hetzelfde. Regelmatig werd er ook trosgiest gegeven.

Wanneer na een zevental dagen bij de jongen de eerste vleugelpennen te voorschijn kwamen, werden de jongen geringd. Als ringmaat gebruikten we de voorgeschreven 2,5 mm (C). Het verschil tussen jongen van Java bronzemannetjes en Borneo bronzemannetjes is moeilijk waar te nemen. Er is evenwel één duidelijk verschil: jongen van Borneo bronzemannetjes hebben zwarte nageltjes en jongen van Java bronzemannetjes hebben lichtere nageltjes.

Na een drietal weken vlogen de jongen uit. De jeugdkleed was donkerbruin (zie foto). De jongen werden twee maanden na het leggen van het eerste ei van de ouders gescheiden. Nadien startten de vogels met de tweede en laatste kweekronde.

Na de jonge vogels in een aparte volière geplaatst te hebben, startten de jongen een aantal weken nadien met de rui. Het donkerbruine jeugdkleed werd dan vervangen door het volwassen zwartbruine vederkleed. Zoals reeds vermeld zijn er verschillen tussen de jongen waarneembaar in gradatie van zwartbruin. Dit gaat van zwartbruin tot bijna volledig zwarte vogels. Niettemin blijft de karakteristieke omzoming merkbaar.

In het afgelopen seizoen kweekte ik uit de vier koppels maar liefst 25 jongen. Uit één koppel kweekte ik maar één jong, maar de drie andere koppels kregen in totaal 24 jongen in twee kweekrondes. Een geslaagde kweek aangezien in elke nest zich drie, vier of vijf jongen bevonden. Ondanks het hoge aantal jongen en een aantal dagen verschil tussen het oudste en jongste jong werden deze vogels makkelijk opgekweekt door de ouders.

Met deze jonge vogels heb ik in het voorbije tentoonstellingsseizoen vrij succesvol tentoongesteld met als hoogtepunt een zilveren en bronzen medaille in de keurmeestersectie van het Belgisch Kampioenschap “Witte Spreeuw 2007”.

Er bestaan momenteel ook al roodbruine en geparelde Borneo bronzemannetjes. Dit zijn afstammelingen van kruisingen met roodbruine of geparelde (‘Pearl’) Japanse meeuwtjes. Na het herhaaldelijk terugkruisen met zuivere Borneo bronzemannetjes tracht men de typische karakteristieke eigenschappen van Japanse meeuwtjes (V-tekening op buik, nerftekening op de rug, tekening op de stuit) weg te kweken. Persoonlijk kan deze evolutie op weinig sympathie van mij rekenen en zouden we in de toekomst deze zogenaamde ‘mutaties’ niet mogen aanvaarden op onze tentoonstellingen. Door het importverbod zijn er namelijk al vrij weinig zuivere Borneo bronzemannetjes in Europa beschikbaar zonder dat we deze soort moeten “verminken” door het kruisen met Japanse meeuwtjes.

We zijn dus aangewezen op de eigen kweek om ook de komende jaren deze vogels in onze volières én tentoonstellingen nog te zien. Net zoals vele andere soorten werd in het verleden helaas ook het Borneo bronzemannetje door zijn niet zo kleurrijk uiterlijk door weinig liefhebbers gekweekt. Volgens mijn gegevens zijn er in België nog een enkele kwekers die deze soort houden. In Nederland zijn er wel meer liefhebbers die deze bronzemannen kweken. Het zou interessant zijn, mochten andere kwekers van deze vogels me contacteren.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Paul N

avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 58
Localisation : Ardennes belges
Emploi/loisirs : Agent des forêts/jardinage & petits élevages
Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: Mon experience d'élevage   Mar 7 Jan - 0:20

Merci pour ton article.
J'essaye de traduire. C'est bien ce sont de courtes phrases.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Paul N

avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 58
Localisation : Ardennes belges
Emploi/loisirs : Agent des forêts/jardinage & petits élevages
Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: Mon experience d'élevage   Mar 7 Jan - 0:33

'' legnood en windeieren'' c'est le mal de ponte, Stijn?
Quand la femelle ne sait pas pondre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Paul N

avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 58
Localisation : Ardennes belges
Emploi/loisirs : Agent des forêts/jardinage & petits élevages
Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: Mon experience d'élevage   Mar 7 Jan - 0:40

Très bon article.
Et très bonne expérience d'élevage. C'est du très bon travail de sélection et d'élevage que tu as fait avec cette espèce.
Quand j'aurai un peu plus de temps, je  tenterai de le transcrire en français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stijn E.



Masculin Nombre de messages : 58
Age : 39
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : -
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Mon experience d'élevage   Mar 7 Jan - 1:33

Jean-Paul N a écrit:
'' legnood en windeieren'' c'est le mal de ponte, Stijn?
Quand la femelle ne sait pas pondre?

Correct !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Paul N

avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 58
Localisation : Ardennes belges
Emploi/loisirs : Agent des forêts/jardinage & petits élevages
Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: Mon experience d'élevage   Mer 8 Jan - 23:49

J'ai fait mon possible pour la traduction.

Mon expérience d’élevage avec le Capucin sombre de Bornéo (Lonchura fuscans).

En plus de l’élevage du Capucin de Java (Lonchura leucogastroides), voir l'article de janvier 2006 et décembre 2007, je suis depuis plusieurs années également en possession du plus foncé et le plus noir des Lonchuras, le Capucin de Sombre de Bornéo (Lonchura fuscans).

La taille de cet oiseau est d’environ 11 cm. Le Capucin sombre a une couleur brune-brune foncée, voire entièrement noire. Au printemps, le marron foncé du  thorax et de l’abdomen devient chaque année d’un brun noir encore plus sombre. Cela donne une impression plus grande de l’oiseau.

Dans cet article, je décris mon  expérience de reproduction avec Lonchuras fuscans au cours des dernières saisons de reproduction.
Fin 2004, j'ai acquis un couple de Capucin sombre à un prix sportif chez un éleveur. En 2005, j'ai réussi l’élevage de 5 jeunes avec ce couple. J'ai fait à nouveau des recherches pour changer de sang. Sur internet j'ai trouvé un éleveur qui a vendu un certain nombre d'oiseaux. Après l'achat de trois oiseaux et de retour à la maison, j'ai remarqué que les oiseaux avaient un léger dessin en V et aussi un léger dessin sur la croupe. Je pourrais conclure ici que c’était une deuxième ou troisième génération d’ hybridation avec des Moineaux du Japon. Comme je n'avais pas le choix, j'ai formé en 2006 deux couples de reproducteurs, en accouplant ces hybrides avec mes pures Capucin sombres de Bornéo. Ici, j'ai élevé six jeunes. J’ai remarqué après la mue la présence de plumes grises sur les ailes chez deux jeunes. Resta néanmoins toutes les caractéristiques du plumage de jeune Moineau du Japon. Ces oiseaux n'étaient pas aptes à exposer.

Poursuite de la recherche de nouveaux Fuscans... En attendant, mon annonce à la recherche de Capucins sombres est restée de longs mois sur ‘’Kapaza’’ le célèbre site sur internet pour les nombreux  amateurs d’oiseaux. En novembre 2006, j'ai reçu un samedi soir d'un amateur (envers qui je suis toujours reconnaissant) un courriel qu'il y avait une dizaine Capucins sombres chez ‘’Gouldamandine’’ à Varsenare. J'ai immédiatement téléphoné à l’oisellerie le lundi matin et réservé quatre oiseaux. Le prix était déjà trois fois plus élevé que les premiers oiseaux que j'avais achetés auparavant. Bien que j'aie eu des doutes au sujet du coût élevé, je me suis résigné à cette somme. C'était ce prix demandé ou la décision de mettre fin à l'élevage de cette espèce. Le lendemain, je me suis rendu  après mon travail de nuit à cette oisellerie. En effet, il y avait quatre jeunes oiseaux bagués en 2006, originaires des Pays-Bas. Les six autres avaient déjà été vendus. Les oiseaux n’étaient pas sexés. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel visible chez cette espèce. Le mâle se reconnait seulement par le chant. Il se dit que les mâles sont plus foncés que les femelles, mais je n'ai pas cette pratique. En effet, il y a des différences notables entre les oiseaux en couleur, mais je ne vois aucun lien logique avec le sexe. Plus tard, il s'est avéré que j'avais acheté trois femelles et un mâle.

Dans la dernière saison de la reproduction en 2007, j'ai accouplé les quatre oiseaux achetés avec quatre Fuscans pures. J'ai eu de la chance, car à la fin du mois  de mars sous les combles non chauffés, les couples étaient dans des cages d'élevage de 40 x 40 x 30 cm. Le nombre d'heures de lumière a été porté à 14 heures/jour. La température était autour de 15 ° Celsius. Depuis que j'ai eu des problèmes avec la rétention d’œufs, j'ai donné une préparation de calcium soluble dans l'eau. Ceci a été combiné avec une préparation multivitaminée. Cette saison, je n’ai eu aucun problème de mal de ponte.

Les oiseaux ont également eu un bon mélange exotique du commerce. En outre, les Capucins sombres avaient un morceau de sépia et une pâtée aux œufs commerciale qui n’a été mangée que sporadiquement. J'ai aussi donné quotidiennement une vingtaine de vers buffalo morts. Je leur ai donné un apport supplémentaire d'insectes, mais ce n'est que pour le couple formé. L’inconvénient de l'alimentation avec des insectes était que ces oiseaux ont fait trop de graisse ; après un certain temps j’ai arrêté de donner des insectes.

Après une semaine dans la cage de reproduction, j’ai accroché à l’extérieur une boite à nid traditionnel pour les espèces exotiques. Les oiseaux ont commencé assez rapidement la construction d'un nid. Comme  matériaux de nidification, j'ai donné la fibre de noix de coco. Le sisal, un autre matériau de construction n'était pas utilisé par les Capucins sombres. Les oiseaux ont fait un nid en forme de boule avec une entrée dans un grand nid. La surveillance du nid a été réalisée par le haut en faisant un trou à travers la fibre de noix de coco. Depuis les oiseaux sont insensibles au contrôle effectué tous les jours. Dix-sept jours après la ponte du premier œuf,  le premier jeune est né. Il y a quelques jours de différence entre la naissance du  premier jeune et du dernier.

Dans les premiers jours, j'ai mis le haut du nid un ??? donc, il y avait suffisamment de lumière. Dans les précédentes saisons de reproduction, j'ai eu l'expérience que, s'il y avait trop peu de lumière, les parents n’alimentent pas leurs petits dans les premiers jours. La nourriture (mélange pour espèces exotiques, pâtée aux oeufs et vers buffalo ) est resté le même au cours de la période d'élevage. Trosgiest ( ???) est donné également de façon régulière.

Sept jours après la naissance du jeune, quand les premières plumes des ailes sont apparues l’oisillon est bagué. J’ai utilisé la bague de diamètre prescrit de 2,5 mm (C). La différence entre un jeune Java et un jeune Sombre est difficile à observer. Il y a, cependant, une nette différence : les jeunes Sombres ont des ongles noirs et les griffes des jeunes Java sont plus claires.
Le jeune s'envole après trois semaines. Le plumage du jeune était foncé brun (voir photo). Il est sevré deux mois après la ponte du premier oeuf. Suite à cela, les oiseaux s’adonnent à un deuxième et troisième tour.

Après les jeunes oiseaux sevrés et placés dans une volière séparée, la mue commence après plusieurs semaines. Le jeune brun foncé est ensuite remplacé par la plume brun noir comme pour le plumage adulte. Comme nous l'avons déjà mentionné, il y a des différences entre les jeunes dans les tons différents de brun noir. Cela va du noir brun aux oiseaux presque complètement noirs. Néanmoins, la caractéristique suit sensiblement la même norme.

Dans la saison passée, j'ai réussi avec les quatre couples jusqu'à 25 jeunes. Un seul couple n’a élevé qu’un seul jeune. Mais les trois autres couples ont donné un total de 24 jeunes, obtenus en deux tours. Dans chaque nid la réussite d’élevage est de trois, quatre ou cinq jeunes. Malgré le nombre élevé de jeunes et un certain nombre de jours de différence entre les naissances, les oisillons ont été facilement élevés par les parents.

Avec ces jeunes oiseaux j'ai assez bien réussi dans la dernière saison d’exposition, j’ai été mis en évidence par une médaille d'argent et une de bronze dans la section juge du championnat belge « Blanc Starling 2007 ».
Il y a actuellement des rouge-brun et des perles Fuscans. Ce sont des descendants des croisements avec des Moineaux du Japon rouge-brun ou perlé. Les accouplements répétés de pures Fuscans et Moineaux du Japon accentuent les dessins caractéristiques de ceux-ci. (dessin en V sur l'abdomen, dessin de grains sur le dos, s'appuyant sur la croupe). Vous pouvez personnellement compter sur le peu de sympathie de ma part pour cette évolution. A l'avenir, nous ne devrions pas accepter cette soi-disant « mutations » dans nos expositions. En effet, suite l'interdiction d'importation, il y a quelques Lonchuras Fuscans disponibles dans cette espèce en Europe et ceux-ci ne doivent pas être « mutilés » par croisement avec Moineau du Japon.

Nous sommes donc dépendants dans les années à venir de ces oiseaux chez nous dans nos volières et dans les expositions . Comme beaucoup d'autres espèces dans le passé, malheureusement Lonchuras Fuscans n’a pas été élevé par beaucoup d’amateur à cause de son plumage peu coloré. Selon mes informations, il y a encore quelques éleveurs en Belgique de cette espèce. Aux Pays-Bas, il y a plus de passionnés qui élèvent cet oiseau. Il serait intéressant, de qu'autres détendeurs et éleveurs de cette espèce prennent contact avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon experience d'élevage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon experience d'élevage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lonchura, my world ! :: Lonchura :: autres Lonchura asiatiques :: Capucin sombre (Lonchura fuscans)-
Sauter vers: